Pourquoi une bonne culture d'apprentissage permet de pourvoir les postes vacants ?

Les places d’apprentissages sont de plus en plus difficiles à pouvoir- et la tendance est à la hausse. Les petites entreprises ne sont pas les seules à avoir des difficultés à tenter de compléter en vain ces places de formation. Même les grandes entreprises bien connues, dont certaines ont des centaines de places d'apprentissage ouvertes, sont en difficulté. L'une des raisons en est l'évolution des besoins de la Génération Z, pour qui une bonne culture d'apprentissage est l'un des critères les plus importants dans le choix d'un emploi. L'approche "Great Start" a fait ses preuves dans l'analyse et le développement d'une bonne culture d'apprentissage.

Une place d'apprentissage sur sept ne peut être pourvue.

Trouver des apprentis devient de plus en plus difficile. En 2018, par exemple, comme le montrent les chiffres du Secrétariat d'État à l'éducation, à la recherche et à l'innovation (SERI), une place d'apprentissage sur sept n'a pu être pourvue. Cette évolution n'est pas passée inaperçue non plus auprès des entrepreneurs. Entre-temps, des manifestations spécialisées et des tables rondes ont eu lieu pour discuter de la question de la pénurie d'apprentis. Une bonne culture d'apprentissage et l'attractivité de l'entreprise en tant qu'entreprise d'apprentisage contribuent à lutter contre la pénurie d'apprentis.

Une culture de travail agréable est le critère le plus important pour la Génération Z

Pour comprendre les apprentis d'aujourd'hui et leurs besoins, vous devez d'abord savoir qui ils sont. Ils appartiennent à ce qu'on appelle la génération Z, c'est-à-dire aux personnes nées après 1998. Comme l'a révélé une étude de l'équipe Triple A Team, ils placent les activités ayant du sens au-dessus de la prospérité matérielle et du succès. Le désir d'activités ayant du sens se reflète aussi dans le désir de faire de leur passe-temps, leur profession. En général, l'atmosphère de travail est le critère le plus important pour la Génération Z lors du choix d'un employeur. Et contrairement à la génération précédente, la génération Y, ils veulent une séparation stricte de la vie professionnelle et de la vie privée. Dans l'ensemble, la Génération Z aimerait voir une culture d'entreprise appréciable dans laquelle ils pourraient poursuivre une activité ayant du sens et se développer.

De quoi est constituée une bonne culture de formation ?

Pour qu'une entreprise soit perçue comme une entreprise d’apprentissage attrayante, il lui faut non seulement une bonne image de marque d'employeur, mais aussi des apprentis satisfaits. Parce que vous ne pouvez communiquer au monde extérieur que ce qui est vécu intérieurement. Les apprentis satisfaits sont la base du message de positionnement. C'est exactement là où Great Place to Work aide : avec notre enquête "Great Start !", nous enregistrons la satisfaction des apprentis. La satisfaction est caractérisée par une culture de confiance. La confiance est constituée par les dimensions d'équité, par exemple en matière de rémunération, de respect, par exemple dans les relations mutuelles, et de crédibilité, c'est-à-dire l'intégrité et la compétence des managers. La satisfaction passe aussi par l'esprit d'équipe dans l'entreprise, c'est-à-dire que tout le monde se serre les coudes. La fierté est également un aspect important : la fierté de leur propre travail dans l'entreprise, la fierté de la performance de leur équipe ou la fierté de la performance de l'entreprise.

Trois étapes vers une meilleure culture d’entreprise

1. Enquête auprès des apprentis

A l'aide d'un questionnaire adapté aux besoins des apprentis, nous recueillons des informations sur la façon dont la culture de formation est vécue individuellement. Les 27 questions visent à saisir les cinq dimensions (crédibilité, équité, respect, convivialité, fierté) qui composent une culture de confiance. Les entreprises disposent ainsi d'informations précieuses sur l'état actuel de la culture d'apprentissage.

2. Enquête auprès de la direction

Dans un deuxième temps, nous compilons les informations relatives au cadre d'apprentissage à l'aide d'un questionnaire. Dans ce questionnaire, les responsables du personnel ou d'apprentissage peuvent documenter les processus, les mesures concrètes et les outils. L'objectif est de compléter l'évaluation des apprentis et de créer une image complète de la culture d'apprentissage existante. Cela comprend les neuf domaines suivants : Inspirer, Informer, Écouter, Partager, Reconnaître, Développer, Montrer de l'attention, Célébrer, Participer, Recruter et Intégrer.

3. Découvrir les forces et développer les axes potentiels d’amélioration

Dans le cadre de la restitution des résultats, nos conseillers en culture d’entreprise permettent aux entreprises d'analyser et de développer leur cadre d’apprentissage en fonction des résultats. Nous accompagnons également les entreprises dans la communication de leur certification en interne et externe.



« Blog
+41 43 817 65 67
© Great Place To Work® Institute. All Rights Reserved.
made with by CIC