Réglages des cookies
Paramétrez vos cookies pour naviguer sur ce site
Cookies essentiels
- Cookies de session
- Cookies de connection
Performance
Fonctionnels
- Google Maps
- YouTube
- Réseaux sociaux
Ciblage
- LinkedIn

Comment DHL a fait face à la crise de Coronavirus

Comment la société de transport international DHL a-t-elle fait face à la crise de Corona ? Nous avons demandé à Thomas Erni, directeur des ressources humaines de DHL Suisse, de nous dire comment la crise les a touchés et les touche encore, quelles mesures ont-ils prises, quelles sont les prochaines étapes et quels conseils peuvent-ils donner aux autres entreprises ?

Comment la crise du Coronavirus vous affecte-t-elle ?

Thomas : Bien sûr, la crise de Coronavirus nous affecte fortement en tant que société de livraison fiable. Nous voulons fournir nos clients de manière fiable tout en maintenant nos normes de qualité élevées. Mais dans le secteur du transport, le contact permanent entre les personnes est essentiel. Nous avons donc été contraints d'agir rapidement et d'adapter au plus vite nos processus externes et internes aux conditions et réglementations actuelles de l'OFSP - pour protéger à tout moment la santé de nos collaborateurs et de nos clients.

Quelles mesures avez-vous déjà prises pour protéger les collaborateurs contre le Coronavirus ? 

Thomas : Nous avons dû réagir très rapidement et de manière proactive - notamment en communiquant de manière transparente avec nos collaborateurs. Les personnes appartenant au groupe à risque ont été immédiatement renvoyées chez elles et directement informées qu'elles continueraient à recevoir leur salaire intégral jusqu'à nouvel ordre (bien que cela n'ait pas encore été clairement défini par l’OFSP). Les employés qui peuvent travailler à domicile ont commencé à travailler de chez eux une semaine avant les instructions fournies par le gouvernement fédéral. Les employés qui ne peuvent pas faire leur travail à domicile - environ deux tiers de nos employés - continuent à effectuer leur travail, sous réserve de mesures de protection claires.

DHL Thomas Erni frei

"Le risque d'infection ne peut être stoppé que par une communauté fonctionnelle dans laquelle chacun respecte les nouvelles règles" Thomas Erni, directeur des ressources humaines de DHL Suisse

Quelles sont vos prochaines étapes ?

Thomas : Tout d'abord, je voudrais remercier tous nos employés ici présents qui continuent à venir travailler tous les jours et à faire leur travail avec un engagement total dans des conditions difficiles, garantissant ainsi que nous pouvons livrer tous les envois à temps. Pour nous, seule une réduction réfléchie et progressive du personnel en télétravail est possible, car la protection des employés et des clients est notre priorité absolue. Afin de garantir un processus sûr, nous suivons strictement les directives et recommandations de la SUVA, du SECO et de l’OFSP. Sur cette base, nous avons élaboré une directive interne qui est communiquée de manière transparente et détaillée à tous les sites. Nous ne considérons pas qu'un retour complet du personnel soit réaliste et réalisable avant le 8 juin 2020. À ce stade, nous ne voulons prendre aucun risque en remettant nos employés en activité trop rapidement, car il est de notre responsabilité de prendre soin de nos employés et de les protéger au mieux contre la COVID 19.

Quels conseils pouvez-vous tirer de votre expérience et donner à d'autres entreprises ?

Thomas : Avant tout, une action et une communication proactives et tournées vers l'avenir sont fortement recommandées - afin de sensibiliser à ce sujet toutes les personnes impliquées dans notre entreprise, qu'il s'agisse de salariés, de clients ou de fournisseurs. Car le risque d'infection ne peut être stoppé que par une communauté fonctionnelle dans laquelle chacun joue selon les nouvelles règles du jeu. Ici, en Suisse, nous avons une fois de plus pu ressentir les avantages d'une entreprise ayant une présence mondiale dans cette crise. Des pays comme l'Italie, qui ont été touchés par la crise du Coronavirus bien plus tôt, ont rapidement partagé avec nous et avec d'autres pays de DHL leurs directives et normes élaborées en interne. Nous avons ainsi été préparés rapidement et à temps et avons pu réagir de manière proactive à la crise beaucoup plus rapidement que d'autres entreprises.

Voici les mesures que DHL a mises en œuvre :

- Télétravail pour tous les employés de bureau

- Une communication transparente et des mises à jour hebdomadaires pour tous les employés (depuis fin février)

- Installation de cloisons et de vitres transparentes à notre ServicePoint DHL et l'instruction qu'un seul client peut être au guichet à la fois.

- Marquage au sol pour assurer une distance minimale de deux mètres entre les employés pendant le tri, le chargement et le déchargement, etc.

- Des zones tampons marquées ont été établies entre le tri et le chargement

- Livraison sans contact avec respect de la spécification de distance de 2 mètres et avec confirmation de livraison sans signature pour les destinataires privés.

- Paiement à la livraison sont temporairement suspendues et les droits de douane sont perçus par facture et non par encaissement.

- Les tables et les chaises dans les cafétérias ont été enlevées et deux personnes au maximum peuvent rester dans la salle en même temps, compte tenu des marquages au sol correspondants.

- Les équipements et dispositifs tels que les scanners sont désinfectés plusieurs fois par jour.

 

Pour en savoir plus sur DHL, cliquez ici



+41 44 244 31 11
© Great Place To Work® Institute. All Rights Reserved.
made with by CIC