Réglages des cookies
Paramétrez vos cookies pour naviguer sur ce site
Cookies essentiels
- Cookies de session
- Cookies de connection
Performance
Fonctionnels
- Google Maps
- YouTube
- Réseaux sociaux
Ciblage
- LinkedIn

8 raisons pour lesquelles vous devriez travailler sur votre culture d’entreprise cette année

Nouvelle année, nouvelle décennie, nouvelle culture d’entreprise ? Nous disons oui ! Et proposons 9 raisons pour lesquelles les entreprises devraient concrétiser la résolution de faire évoluer leur culture d’entreprise. 

1. Faire de ses employés des ambassadeurs

« Tu travailles où, déjà ? Je crois que je vais regarder votre entreprise d’un peu plus près ». Voilà plus ou moins ce que disent des employés satisfaits dans leurs réseaux et leurs cercles proches quand ils parlent de leur employeur. Mais la satisfaction au travail ne naît que grâce à un travail actif sur la culture d’entreprise - par exemple en reconnaissant les bonnes performances et l’engagement des employés. Mais il existe aussi encore d’autres champs d’intervention pour concevoir activement sa propre culture d’entreprise.

 2. Accroître la durabilité

Les Fridays for Future avec Greta Thunberg ont permis au mouvement pour le climat de bénéficier d’une attention accrue, désormais, cela dépend cependant de la mise en œuvre. Afin de façonner un avenir durable pour les générations suivantes, nous devons tous faire des efforts et augmenter sa pérennité. De nombreuses entreprises s’engagent aussi en faveur du développement durable - mais si le développement durable n’est pas vécu comme valeur d’entreprise, cet engagement ne sert à rien. Et tout comme d’autres valeurs dans une entreprise, le développement durable est une valeur qui doit être activement vécue et ancrée dans la culture. Nos études montrent en outre que, particulièrement pour les jeunes salariés, la contribution de l’entreprise à la société est un facteur important pour la satisfaction des employés. 

3. Augmenter la motivation des employés

Le développement d’une culture d’entreprise demande aussi bien des actions top-down du management que la prise en compte des employés sous forme de bottom-up. Cela conduit non seulement à un soutien et une mise en œuvre totale, mais accroît aussi la motivation des employés. Cela car ils remarquent que leur avis est apprécié et pris en compte dans la planification. La motivation naît de ce que les employés avancent ensemble.

4. Le salaire devient un facteur d’hygiène

« 30% de moins m’iraient aussi » - mais gagner moins n’irait pas, parce qu’alors son chef gagnerait moins aussi et le chef de celui-ci aussi. C’est ce que déclarait un banquier dans un article du journal du dimanche du 12.01.2020 au sujet des salaires dans le secteur bancaire. Cela montre que lorsqu’on parle d’employés satisfaits, il n’est pas question de salaires élevés. Mais il est question d’employés qui viennent travailler avec plaisir parce qu’ils se sentent estimés et sont fiers de ce qu’ils font. Mais pour cela, ces valeurs doivent être vécues - c’est pourquoi une culture d’entreprise activement conçue est nécessaire. Alors, les chefs aussi et leurs chefs seraient prêts à gagner moins - avec la même motivation.

5. Satisfaction des clients

L’orientation client est dans toutes les bouches, les entreprises étudient leurs groupes cibles intensément et les placent au centre de leurs activités. Pourtant, ces orientations clients sont souvent conçues par des cadres, mais la mise en œuvre revient aux employés qui, au final, ont le contact avec les clients. Et plus la valeur « orientation client » est forte dans la culture d’entreprise, meilleure est sa mise en œuvre. Mais, pas seulement : les employés dans une excellente culture d’entreprise comprennent l’utilité de leur travail et, plus souvent que la moyenne, mettent les bouchées doubles pour les clients. Ou, pour citer Richard Branson : Ce ne sont pas les clients qui viennent en premier, mais les employés. Car des employés satisfaits font des clients satisfaits. 

6. Gestion de l’innovation

Dans une culture d’entreprise où l’on fait confiance aux employés, la responsabilité personnelle augmente - et donc la capacité novatrice. Un exemple : en 2001, Paul Buchheit démarrait un projet chez Google qui « devait avoir quelque chose à voir avec les E-mails ou la personnalisation ». En une journée, il programma ce qui s’appelait alors le projet Caribou - plus connu aujourd’hui sous le nom de Gmail. Mais cela n’aurait pas été possible si Paul Buchheit n’avait pas eu la confiance des cadres. Cela n’est qu’un exemple de ce qu’une culture d’entreprise peut servir à plus d’innovation. 

7. Egalité des droits

Nous sommes en 2020 et, cependant, la société n’est pas encore là où elle devrait être en matière d’égalité des droits. Evidemment, beaucoup de choses sont en pleine mutation et, dans la plupart des secteurs, on travaille activement à l’égalité des droits. Pourtant, il existe encore des secteurs dans le monde du travail qui sont fortement dominés par les hommes. Une entreprise qui accorde de l’importance à sa culture d’entreprise et veut la faire évoluer, ne fera pas (ne devra pas faire) l’impasse sur le thème de la diversité et de l’inclusion. Car, pour déployer totalement le potentiel des employés, tous les employés doivent être traités à égalité des droits - avec équité. L’âge, l’origine ou le sexe ne doivent jouer aucun rôle.

8. Agilité

Nous vivons dans un monde qui change beaucoup plus rapidement sur les plans socio-culturel, économique, technologique et politique. Suivre la rapidité de ces changements représente un défi important pour les entreprises. S’armer pour cela signifie souvent se doter d’une organisation plus agile. C’est-à-dire dissoudre la structure hiérarchique et transmettre la responsabilité et le pouvoir de décision aux employés appropriés - et cela suppose une évolution de la culture d’entreprise. C’est comme lors d’une promenade en bateau : autrefois, on était sur une mer calme, il suffisait que le capitaine donne des ordres. Aujourd’hui, on est sur des eaux tumultueuses où chacun doit réagir vite pour surmonter les rapides - si ces personnes attendaient les ordres d’un capitaine, le temps de réaction serait trop long.



+41 44 244 31 11
© Great Place To Work® Institute. All Rights Reserved.
made with by CIC